Sommaire

Vous êtes tenté(e) par le métier de sage-femme mais ne savez pas trop quelles sont ses missions et surtout, quel parcours faire pour accéder à cette profession ? Toutes nos réponses sur la question maintenant.

Rôle de la sage-femme

La sage-femme (qui peut être un homme !) est chargée de surveiller la grossesse, le travail et l'accouchement, et de donner les soins à la mère et à l'enfant après l'accouchement :

  • Elle peut pratiquer des examens cliniques et paracliniques ou en prescrire.
  • En cas de pathologie, elle collabore avec le médecin responsable du suivi.
  • Elle peut préparer à l’accouchement, réaliser le travail de rééducation du périnée, etc.
  • Depuis 2010, le suivi gynécologique et la prescription de la contraception aux femmes en bonne santé peuvent également relever de cette profession.
  • Depuis le 6 juin 2016 (décret n° 2016-743 du 2 juin 2016), elle peut :
    • vacciner l'entourage de la mère et du nouveau-né, dès la grossesse et pendant les huit semaines qui suivent l'accouchement ;
    • pratiquer l'IVG médicamenteuse.

Sage-femme : études

5 années d’études sont nécessaires pour devenir sage-femme :

  • Première étape : le baccalauréat (scientifique de préférence).
  • Deuxième étape : à compter de la rentrée 2020, le parcours spécifique « accès santé » avec une option d'une autre discipline (PASS), une licence avec option « accès santé » (L.AS) pour accéder aux études de santé MMOP (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie).
  • Troisième étape : accéder à une école de sages-femmes ou continuer au sein de l’université.
  • Quatrième étape : le diplôme de formation générale en sciences maïeutiques (DFGSMa) : 2e et 3e année de maïeutique.
  • Cinquième étape : le diplôme d'état (DE) de sage-femme (4e et 5e année de maïeutique - donne accès au grade de master).

De nombreux DU (diplômes universitaires) permettent d’accéder à des spécialisations :

  • échographie obstétricale ;
  • sexologie ;
  • santé publique ;
  • grossesse à haut risque et recherche clinique ;
  • médecine fœtale, etc.

Compétences nécessaires pour devenir sage femme

Dotée de compétences scientifiques et médicales, la sage-femme se doit aussi de posséder :

  • un excellent sens relationnel ;
  • une capacité à établir une relation de confiance avec la femme et le couple ;
  • l’envie d’aider et de soutenir la femme et le couple ;
  • un bon sens de la pédagogie ;
  • une bonne gestion des émotions ;
  • un grand sens des responsabilités : la santé et la sécurité des patientes et des nouveau-nés dépendent de la sage-femme, il faut donc savoir réagir en cas de difficultés et faire preuve de tact et de tolérance.

Renseignements complémentaires

Les sages-femmes peuvent exercer en tant que salarié :

  • dans des établissements de soins publics ou privés (80 % actuellement d'entre elles) ;
  • en cabinet libéral ;
  • comme salariées de la fonction publique territoriale dans les services de Protection Maternelle et Infantile (PMI).

À l’hôpital, une sage-femme débute avec un salaire d'environ 1 980 € brut par mois et de 3 820 € brut en fin de carrière.

Pas besoin d'être sage-femme pour savoir certaines choses sur l'accouchement :

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade