Devenir Conseiller Principal d’Education : rôle et parcours

Sommaire

Les conseillers principaux d’éducation (ou CPE) n’ont pas une fonction d’enseignement.

Exerçant dans les établissements de second degré, en collège ou au lycée, ils sont sous la responsabilité des chefs d’établissements.

Chargés du bon déroulement de la vie scolaire, ils contribuent à placer les élèves dans les meilleures conditions d’apprentissage possibles. Zoom sur une profession indispensable au bon déroulement de la vie scolaire.

Qualités nécessaires pour devenir CPE

À la fois médiateurs et gestionnaires, les CPE travaillent en osmose avec le personnel administratif, les enseignants et les conseillers d’orientation. Ils doivent être :

  • à l’écoute ;
  • patients ;
  • disponibles ;
  • justes, car c’est souvent à eux que revient la lourde tâche de punir ou d’exclure les élèves trop dissipés ;
  • dotés d’un sens de la réflexion et d'une bonne capacité d'analyse des situations ;
  • polyvalent et organisé, car ses tâches sont diversifiées :
    • projets d’orientation des élèves ;
    • élaboration plannings ;
    • présence et participation aux conseils de classe.

Rôle et missions du CPE

Les responsabilités incombant aux CPE sont réparties dans les 3 domaines suivants :

  • fonctionnement de l’établissement ;
  • collaboration avec le personnel enseignant ;
  • animation éducative.

Ainsi, les CPE participent activement à la vie de l'établissement, s'occupant :

  • de la scolarité des élèves :
    • ils entretiennent une relation directe avec eux, individuellement ou collectivement ;
    • ils les aident à mettre en place certains projets (orientation, vie de classe, etc) ;
    • ils participent à la formation et à l’élection des délégués de classe ;
  • du travail du personnel de surveillance, qui est sous leur responsabilité et qu’ils supervisent
  • de l’échange d’informations avec les enseignants concernant :
    • le comportement et l’activité des élèves ;
    • le suivi de la vie de classe ;
  • des relations entre les élèves, leurs professeurs, le proviseur et les parents ;
  • de l'application, par les élèves et par les professeurs, du règlement intérieur de l'établissement ;
  • du contrôle de la présence des élèves.

Devenir Conseiller Principal d’Education

Cursus et diplômes

Le recrutement pour devenir conseiller principal d’éducation prend la forme d’un concours national de la fonction publique d’Etat. Pour pouvoir se présenter au concours, les candidats doivent être titulaires :

  • d’un Master 2 en sciences de l’éducation ou sciences humaines ;
  • d'un Certificat Informatique et Internet de niveau 2 « enseignant » (C2I2E) ;
  • du Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur (CLES2).

Une fois reçus au concours :

  • Les lauréats sont nommés conseillers principaux d’éducation stagiaires, et affectés dans une académie pour une durée d’1 an.
  • Ils bénéficient, en parallèle, de périodes de formations et d’un accompagnement pédagogique.

Conditions de travail

Comme évoqué précédemment, le supérieur hiérarchique direct du CPE est le chef d’établissement. Ce dernier lui attribue périodiquement :

  • une note unique sur 20, validée ensuite par le recteur ;
  • une appréciation écrite.

Rémunération

Le CPE est un fonctionnaire. Il a donc une possibilité de progression de carrière, liée au changement d’échelons et aux propositions d’avancement. Sa rémunération mensuelle nette, à titre indicatif, peut s’élever à :

  • 1 650 € en tant que stagiaire ;
  • 1 750 € après 2 ans de carrière ;
  • 2 030 € après 10 ans de carrière ;
  • 2 520 € après 20 ans de carrière :
  • 3 000 € après 30 ans de carrière.

Pour approfondir le sujet :

  • Le CPE travaille en relation avec les parents d'élève, qui ont eux aussi des droits et des devoirs. L'éducation ne se fait pas qu'à l'école !
  • Savoir s'orienter dans la vie professionnelle n'est pas à la porté de tous les élèves. Le CPE est là pour les guider et les conseiller.
  • Le CPE a, en relation avec l'équipe pédagogique, la tâche difficile de décider de l'exclusion des enfants ayant commis une faute grave. Toutefois, les parents peuvent contester cette décision en saisissant le médiateur des droits.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade