Auxiliaire de puériculture

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Vous souhaitez travailler avec de jeunes enfants, contribuer à leur bien-être et leur épanouissement ? Le métier d'auxiliaire de puériculture est fait pour vous !

Comment exercer ce métier ? Quelles en sont les missions, les débouchés et le salaire ? Zoom sur les caractéristiques du métier d'auxiliaire de puériculture.

Quel est le rôle d'un/une auxiliaire de puériculture ?

L'auxiliaire de puériculture a pour mission de délivrer les soins du quotidiens aux enfant en bas-âge.

Elle peut exercer sa profession dans de nombreuses structures différentes dans lesquelles ses missions vont être à peu près toujours les mêmes :

  • peser, changer et mesurer les enfants ;
  • faire leur toilette, préparer leurs biberons ;
  • surveiller les courbes de poids et la température des enfants ;
  • assurer une activité de conseil et d'écoute auprès des parents ;
  • garantir la propreté du matériel et de la chambre des bébés.

Auxiliaire de puériculture : où exercer ce métier ?

Un/une auxiliaire de puériculture peut travailler dans différentes structures : un centre hospitalier, une maternité, un centre d'accueil permanent, un centre de protection maternelle et infantile, une crèche, à domicile.

Dans un centre hospitalier

L'auxiliaire de puériculture assure les premiers soins aux nouveaux-nés. En milieu hospitalier, les conditions de travail sont les suivantes :

  • Elle travaille aussi bien le jour que la nuit et doit effectuer des gardes les weekends et jours fériés.
  • Le travail s'effectue en grande partie debout.

Dans un centre de protection maternelle et infantile

Les caractéristiques du travail d'auxiliaire de puériculture en PMI :

  • Elle assiste aux consultations réalisées par le médecin.
  • Elle gère les dossiers, conseille les parents, nettoie le matériel et les locaux.
  • Les horaires sont fixes dans ce type d'établissement : 8 h ou 9 h le matin jusqu'à 17 h ou 18 h le soir.

En crèche ou en halte-garderie

Dans une crèche, les conditions de travail sont les suivantes :

  • L'auxiliaire de puériculture est en charge d'un groupe de 5 à 8 enfants âgés de 3 mois à 3 ans.
  • Elle assiste les enfants dans le quotidien : elle leur apprend à manger seuls, à devenir propre, etc.
  • Elle panifie des jeux et des activités d'éveil pour les enfants.

Qualités nécessaires à l'exercice de ce métier

Plusieurs qualités sont requises pour être auxiliaire de puériculture. Il faut évidemment aimer les enfants pour exercer ce métier :

  • Mais il faut également être patient et doux pour travailler avec des petits toute la journée.
  • Il est nécessaire d'être en bonne santé physique et mentale car il s'agit d'un métier épuisant aussi bien sur le plan émotionnel que physique.
  • Il faut également être dynamique et avoir des capacités d'anticipation et d'improvisation.
  • La vigilance est de rigueur dans ce métier, tout comme l'autorité.
  • Les capacités d'écoute sont également primordiales afin de conseiller et rassurer les jeunes parents.

Formation pour devenir auxiliaire de puériculture

Un diplôme spécialisé niveau CAP

Pour exercer comme auxiliaire de puériculture, il faut être titulaire du DEPAP (Diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture) :

Ce diplôme est dispensé par des établissements publics appelés IFAP (Institut de formation d'auxiliaire de puériculture). Cette formation comporte :

  • Des enseignements théoriques et cliniques répartis sur 17 semaines.
  • Un stage de 24 semaines.

Comment intégrer cette formation ?

Les conditions pour intégrer la formation d'auxiliaire de puériculture sont les suivantes :

  • il faut passer un concours d'entrée ;
  • il est nécessaire d'avoir au minimum 17 ans ;
  • aucun diplôme n'est exigé.

Rémunération et évolution possible pour l'auxiliaire de puériculture

Dans le secteur public, le salaire brut d'un débutant s'élève à 1 537 € brut par mois.

Au bout de 3 ans d'expérience professionnelle dans le milieu hospitalier ou médico-social, il est possible de passer :

  • Un examen spécifique de sélection réservé aux aides-soignants (AS) et aux auxiliaires de puériculture (AP) pour entrer en IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) pour devenir infirmier(e).
  • Le concours DEEJE (Diplôme d'État d'éducateur de jeunes enfants) pour devenir éducateur de jeunes enfants.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade