Conseiller en investissements financiers

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2019

Sommaire

Vous souhaitez investir dans des placements mobiliers, néanmoins lorsqu'on vous parle de choisir un support entre SICAV, FCP, assurance vie, etc., vous avez bien du mal à vous repérer. Le conseiller en investissement financier est là pour vous éclairer. Le point maintenant.

Conseiller en Investissements Financiers (CIF) : statut

Le statut du CIF date de 2003. Contrôlé par l'AMF (Autorité des Marchés Financiers), le CIF est enregistré auprès de l'ORIAS (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance).

Les CIF sont des spécialistes de l'épargne ; ce sont des commerciaux indépendants de produits bancaires et financiers. Ils peuvent également conseiller les clients en matière de crédits et d'assurances. Les services proposés par un CIF peuvent être variés.

 

Rôle du conseiller en Investissements Financiers

Le conseiller en investissement financier est une personne chargée de conseiller et d'assister un particulier dans la gestion de son patrimoine. Il fait un tour d'horizon de sa situation patrimoniale et financière. Il propose ensuite des conseils en investissements adaptés à la situation de chacun.

Il peut proposer différents conseils :

  • Le conseil en investissement, portant sur des produits financiers actions, obligations, parts de fonds commun de placement, actions de SICAV, etc. ;
  • le conseil sur des services d’investissement, réception, transmission, exécution d’ordres pour le compte de tiers, ou un conseil sur l’opportunité de faire appel à une société de gestion de portefeuille ;
  • le conseil portant sur la réalisation d’opérations sur des biens divers, viager, œuvres d’art, etc.

Obligations du Conseiller en Investissements Financiers

Le CIF doit servir au mieux vos intérêts et cela dans une totale transparence. Les obligations du conseiller en investissements financiers sont les suivantes :

  • Vous informer sur son statut (notamment sur son statut de CIF et son numéro d’immatriculation au registre de l’ORIAS), vous indiquer s'il est démarcheur ou s'il a un lien avec certains établissements financiers.
  • Il doit vous demander certaines informations :
    • votre situation financière, familiale, fiscale ;
    • vos objectifs d'investissement, court, moyen, long terme et le degré de risque que vous acceptez de prendre.
  • Vous remettre une lettre de mission qui indique sa prestation et sa rémunération. Elle est rédigée en double exemplaire.
  • Vous transmettre un rapport écrit indiquant le conseil avec les différentes propositions, les avantages et les risques.

Une fois les différentes étapes franchies, l'investissement est possible.

Lorsqu'on fait appel à un conseiller en investissements financiers, il faut avant tout que celui-ci ait une réelle transparence quant à la façon dont il se rémunère. En effet l'indépendance est primordiale pour un conseil impartial.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade