Sommaire

Solier moquettiste est un métier peu connu car il intervient rapidement, en toute fin de chantier, pour assurer la pose des revêtements sur les sols mais aussi sur les murs. Lino, vinyle, moquette mais aussi papier peint, toiles murales et plafonds tendus réclament une étude, une découpe et une pose irréprochables. Nous vous disons tout sur ce métier qui demande une grande polyvalence !

Le champ d'activité du solier moquettiste

Les domaines d'intervention du solier moquettiste

En construction neuve, en rénovation ou en réhabilitation, le solier moquettiste est le professionnel des finitions. Il suggère et pose le revêtement le plus adapté à l'usage des locaux professionnels et des pièces d'habitation.

À l'exception des carrelages muraux et au sol qui sont du domaine du carreleur, tous les autres revêtements d'une construction sont du domaine du solier moquettiste. Au sol, bien évidemment, comme son nom l'indique, mais pas seulement. La profession de solier moquettiste regroupe une large gamme d'activités :

  • selon les matériaux à travailler (papier peint, tissu, vinyle, lino, etc.) ;
  • en fonction de la partie à habiller (sol, plafond, murs) ;
  • puis des travaux à réaliser (préconisation, aide au choix, préparation, habillage, finitions).

Les types de structure dans lesquelles travaille un solier moquettiste

À ces fins, le solier moquettiste est amené à travailler :

  • En magasin. Spécialiste du choix et de la sélection des produits, le solier moquettiste en magasin doit se tenir informé des nouveaux produits, de leurs caractéristiques et performances ainsi que des techniques de découpe et de pose. En contact avec une clientèle de particuliers et de professionnels (architectes, décorateurs, etc.), le solier moquettiste apporte ses conseils sur les revêtements muraux, de sol et de plafond ;
  • Sur un chantier. C'est dans les locaux résidentiels et tertiaires que le solier moquettiste intervient le plus souvent. Ragréage fin et lissage parfait de la chape de finition, enduit, découpe et pose en fonction des matériaux et des surfaces : le solier moquettiste doit connaître de nombreuses techniques d'installation.

Ragréage

Article

Lire l'article Ooreka

Les formations de solier moquettiste

Il existe diverses filières de formation pour apprendre à connaître les matériaux et maîtriser leurs techniques de pose. La profession de solier moquettiste fait l'objet d'un CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle), d'un Bac pro (Baccalauréat professionnel) et d'un BTS (Brevet de Technicien Supérieur).

Le Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP)

Les deux CAP possibles sont le CAP solier moquettiste et le CAP peintre-applicateur de revêtements. Comme tout CAP, l'un et l'autre se préparent sous le statut de lycéen ou d'apprenti :

  • en 2 ans en sortie de classe de troisième ou après une seconde professionnelle ;
  • en 1 an après l'obtention d'un précédent CAP ou BEP ;
  • par examen ou par validation des acquis de l'expérience (personnes majeures uniquement via l'AFPA).

Le Baccalauréat professionnel (Bac pro)

Il existe deux baccalauréats professionnels menant au métier de solier moquettiste. Ils s'obtiennent soit par la réussite à un examen final, soit par la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) après 1 an au moins d'emploi continu ou non comme ouvrier ou employé qualifié dans ce domaine.

Le passage de l'examen final du Bac pro aménagement et finition du bâtiment ou du BP Peinture Revêtements se fait :

  • en filière professionnelle d'un cursus scolaire ;
  • via l'apprentissage ;
  • en suivant la filière de la formation professionnelle ;
  • en candidat libre après 3 ans au moins d'activité professionnelle dans le domaine d'activité choisi.

Le Brevet de Technicien Supérieur (BTS)

Le BTS Aménagement Finition (AF) s'obtient en 2 années d'études après le Bac pro ou un diplôme équivalent. Les admissions à la formation au BTS AF sont sélectionnées sur dossier et peuvent faire l'objet d'un test de niveau et/ou d'un entretien de motivation. Les titulaires d'un des Bacs pro listés ci-dessus sont prioritaires et un quota d'admission leur est affecté.

Salaire et perspectives d'emploi d'un solier moquettiste

Le salaire d'un solier moquettiste

Un solier moquettiste est généralement embauché au tarif horaire du SMIC en tant qu'ouvrier ou employé qualifié. Les perspectives d'évolution tant en termes de salaire qu'en termes d'intervention se déterminent selon le niveau de qualification (CAP, Bac Pro ou BTS).

Les perspectives d'évolution du métier de solier moquettiste

La création d'entreprise et l'artisanat sont également possibles mais le BTS et une expérience professionnelle sont quasiment indispensables pour obtenir des financements à l'installation, à la création ou à la reprise d'entreprise. Les perspectives d'emploi du solier moquettiste sont nombreuses en raison des multiples chantiers à réaliser (ERP, bureaux, hôpitaux et cliniques, commerces, hôtellerie-restauration, particuliers...).

Pour aller plus loin :

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade