Juriste en droit des sociétés

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Le juriste en droit des sociétés a compétence sur tout ce qui a trait à l'entreprise, de sa création à sa liquidation, en passant par les opérations de la vie courante ou les opérations structurelles exceptionnelles.

Le poste de juriste en droit des sociétés concerne en général de grandes entreprises ou de grands groupes (les PME sont souvent dotées de juristes généralistes).

Principales missions du juriste en droit des sociétés

Le juriste en droit des sociétés assure le suivi juridique de l'entreprise (éventuellement des différentes sociétés du groupe).

Il est responsable du secrétariat juridique courant (suivi des formalités concernant les filiales et la société mère).

Il assure également le suivi des opérations structurelles exceptionnelles, comme les opérations complexes de « haut de bilan » : fusions, acquisitions, cessions, augmentations de capital, etc., où des compétences en droit fiscal des affaires seront indispensables.

Il assure une veille juridique permanente, tant de la réglementation et de la jurisprudence nationale, que de la réglementation européenne ou internationale.

Il informe et conseille au sein de l'entreprise (notes d'informations, recommandations destinées à la direction et au personnel).

Il travaille sous l’autorité du directeur juridique, et peut être associé aux prises de décision concernant l'entreprise, au sein des comités de direction.

Juriste en droit des sociétés : qualifications

Le métier de juriste en droit des affaires exige une haute qualification.

Formation

Après un bac général, le juriste en droit des sociétés est titulaire d'un 3e cycle en droit des affaires (Diplôme de Juriste Conseil en Entreprise, master II de droit des affaires, droit fiscal, droit des sociétés).

Il peut également être diplômé d'une IEP, d’une école de commerce ou de management, avec une spécialisation en droit. Les doubles profils sont en effet particulièrement recherchés.

Une première expérience en entreprise et/ou dans un cabinet d'avocat (dans un service de fusions-acquisitions par exemple) est souvent exigée.

Qualités

Le métier de juriste en droit des sociétés demande une maîtrise de l'anglais juridique et commercial.

Une bonne connaissance de la réglementation est indispensable, ainsi que des capacités d'interprétation, d’analyse, de synthèse et de rigueur. Comme tout juriste, le juriste en droit des affaires doit avoir des facilités rédactionnelles.

La maîtrise d’Internet et des bases de données est nécessaire à la veille juridique.

Il doit enfin savoir gérer une équipe, et gérer le stress d'une opération financière complexe.

Rémunération

Le salaire fixe brut annuel d'un juriste en droit des sociétés se situe dans les fourchettes suivantes :

  • juriste junior ou débutant : 31 000 € à 37 000 €,
  • cadre, entre 3 et 5 ans d'expérience : entre 45 000 € et 55 000 €,
  • cadre, de 5 à 7 ans d'expérience : entre 55 000 € et 65 000 €,
  • cadre confirmé, au-delà de 7 ans d'expérience : plus de 65 000 €.

Bien entendu, le salaire dépend de la zone géographique (en Île de France la rémunération sera plus élevée), mais aussi du secteur d'activité de la société (les meilleurs salaires se trouvent dans le milieu de l'agro-alimentaire).

Surtout, la rémunération sera bonifiée si le juriste présente des compétences complémentaires comme la maîtrise du droit anglais ou américain, celle d’une langue complémentaire, ou l'obtention d'un LLM.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

Formation community manager CQP sécurité

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade