Publiciste

Sommaire

Un publiciste est un juriste spécialisé dans le droit public, à savoir l’ensemble des règles juridiques régissant les relations entre personnes privées et personnes publiques (État, collectivités locales et territoriales, établissements publics).

La profession, bien qu'encore largement minoritaire par rapport aux juristes privés, est en plein essor, avec l'explosion du contentieux administratif et le besoin en prestation de services juridiques. Tour d'horizon du métier de publiciste.

Publiciste : missions

Les grands cabinets en droit public sont encore rares en France. Ainsi, le publiciste exerce le plus souvent comme avocat salarié, collaborateur ou associé, dans le cadre de structures généralistes mêlant droit public et privé (notamment au sein de cabinets d'affaires).

Ce spécialiste en droit public assiste ses clients, publics et privés, devant les tribunaux et les cours administratives d'appel, jusqu’au conseil d’État, l’instance suprême en matière administrative, en cas de litige long et complexe.

Les champs d’intervention du publiciste sont étendus :

  • droit des marchés publics, relations entre administrations et citoyens (réglementations d’activités économiques, permis de construire, droits à conduire, séjour sur le territoire) ;
  • opérations d’urbanisme, exercice par les pouvoirs publics de leur droit de préemption ou d’expropriation ;
  • droit public des affaires (marchés publics et droit des délégations de service public, droit des contrats et de la concurrence) ;
  • responsabilité pénale des personnes publiques ;
  • droit de l’environnement ;
  • statut et défense des détenus et des étrangers, etc.

Profil du publiciste

Un publiciste doit faire montre d’une connaissance très approfondie dans les divers domaines du droit, à commencer par celui de son domaine de spécialité.

Il possède aussi une solide culture de l’environnement administratif et de ses acteurs.

Il doit se montrer excellent communicant, tant à l'écrit (pour être en mesure de rédiger documents juridiques et contrats) qu'en matière orale. En effet, c'est grâce à ses talents d'orateur qu'il parvient à toucher et à convaincre, notamment lors des plaidoiries. 

Il doit aussi être doté d'une forte capacité de travail, d'une très bonne organisation et d'un grand sens de l’analyse et de la synthèse, indispensables pour traiter des dossiers souvent très denses.

Dynamique, rigoureux et réactif, il est capable d'être sur plusieurs fronts à la fois et respecte scrupuleusement les délais (en justice, un dossier incomplet pour le jour J rime avec report d'audience, avec à la clé plusieurs mois de retard).

Enfin, secret professionnel oblige, le publiciste doit savoir se montrer d'une discrétion à toute épreuve.

Formation du publiciste

Le Bac conseillé est ES, L ou S, suivi d'un master 1 en droit (bac + 4) ou d'un diplôme équivalent.

Pour devenir publiciste, il faut décrocher le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat), qui se prépare en 18 mois dans l'un des 15 EDA (Écoles des Avocats), après réussite à un examen d'entrée très sélectif (un tiers d'admis environ) et qui ne peut être présenté que trois fois.

Salaire d'un publiciste

La rémunération d'un publiciste est très variable selon que son cabinet se trouve à Paris ou en province et qu'il est grand ou modeste. Le salaire change aussi en fonction de la qualité des clients et de la complexité des missions.

En moyenne, un publiciste débutant gagne 1 800 à 2 300 € nets mensuels, un confirmé peut dépasser les 4 000 € par mois.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

Formation community manager CQP sécurité

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade