Auxiliaires médicaux

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Les auxiliaires médicaux sont des professionnels de santé dont l'exercice est régi par le Code de la santé publique. Notre astuce vous propose de faire le point sur l'ensemble de ces professions.

Auxiliaires médicaux : qu'est-ce que c'est ?

Catégories

Le Code de la santé publique classe les professions de santé selon trois catégories :

  • les professions médicales ;
  • les professions de la pharmacie ;
  • les professions d'auxiliaires médicaux.

Les professions d'auxiliaires médicaux regroupent : les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes, les pédicures-podologues, les ergothérapeutes, les psychomotriciens, les orthophonistes, les orthoptistes, les manipulateurs en radiologie, les techniciens de laboratoire, les audioprothésistes, les opticiens-lunetiers, les prothésistes, les orthésistes et les diététiciens.

Les autres professionnels exerçant dans le secteur de la santé ne sont pas considérés comme étant des auxiliaires médicaux. (exemple : les aides-soignants, les auxiliaires de puériculture, les ambulanciers, les assistants médicaux).

Titres

Au niveau du Code de la santé publique, les auxiliaires médicaux bénéficient de plusieurs titres. Ainsi :

  • le titre I correspond aux infirmiers ;
  • le titre II correspond aux masseurs-kinésithérapeutes et aux pédicures-podologues ;
  • le titre III correspond aux ergothérapeutes et psychomotriciens ;
  • le titre IV correspond aux orthophonistes et aux orthoptistes ;
  • le titre V correspond aux manipulateurs en radiologie et aux techniciens de laboratoire ;
  • le titre VI correspond aux audioprothésistes, aux opticiens-lunetiers, aux prothésistes et aux orthésistes ;
  • le titre VII correspond aux diététiciens.

Champ d'intervention

Les auxiliaires médicaux peuvent exercer en pratique avancée, c'est-à-dire que leurs champs d'intervention ont évolué et comprennent :

  • des activités d'orientation, d'éducation, de prévention et de dépistage ;
  • des actes d'évaluation et conclusion clinique, des actes techniques ainsi que des actes de surveillance clinique et para-clinique ;
  • la prescription de produits de santé non soumis à une prescription médicale obligatoire, la prescription d'examens complémentaires et des renouvellements ou adaptation de prescriptions médicales.

Auxiliaires médicaux : les professions concernées

Infirmiers

L'infirmier travaille à la mise en œuvre et l'application des prescriptions médicales ou de protocoles (datés et signés par un médecin). Il peut aussi accomplir des actes ou dispenser des soins dans le cadre de son rôle propre, c'est-à-dire relevant de sa seule responsabilité.

L'admission en IFSI est nécessaire pour poursuivre les études qui durent 3 ans. Au cours de cette période d'apprentissage, l'étudiant alterne entre un enseignement théorique et pratique et des périodes de stage. Cette formation donne lieu à l'obtention d'un diplôme d'État.

L'infirmier peut, par la suite, évoluer en se formant au diplôme de bloc opératoire ou d'anesthésie ou encore de puériculture. Il a également accès au métier d'infirmier en pratique avancée.

Les bases du métier d'infirmier en pratique avancée (IPA), prévu par la loi de modernisation du système de santé, sont définies par le décret n° 2018-629 du 18 juillet 2018. L'infirmier en pratique avancée est un professionnel de santé à mi-chemin entre l'infirmier et le médecin. Le diplôme d'État d'infirmier en pratique avancée s'obtient après un master, accessible après 3 années d'activité. Les premières formations sont proposées à compter de la rentrée 2018-2019.

Les domaines d'intervention ouverts à l'exercice d’infirmier en pratique avancée sont (article R. 4301-2 du Code de la santé publique, tel qu'issu du décret n° 2019-835 du 12 août 2019) :

  • certaines pathologies chroniques stabilisées ;
  • oncologie et hémato-oncologie ; 
  • maladies rénales chroniques, dialyses, transplantations rénales ;
  • psychiatrie et santé mentale.

Masseurs-kinésithérapeutes

Le masseur-kinésithérapeute réalise des actes de façon manuelle ou instrumentale dans le but de rééduquer la personne avec pour objectif le maintien, le rétablissement ou la suppléance de ses capacités fonctionnelles.

La réussite au concours d'entrée permet aux étudiants de suivre une formation de 3 ans au cours de laquelle ils bénéficieront de cours théoriques, pratiques et de périodes de stages. Un diplôme d'État soldera la formation.

Pédicures-podologues

Les pédicures-podologues s'occupent de la santé des pieds avec parfois la réalisation et l'adaptation d'orthèses. La durée des études est de 3 ans et se solde par l'obtention d'un diplôme d'État.

Ergothérapeutes

Les ergothérapeutes contribuent aux traitements des incapacités, des déficiences, des dysfonctionnements ou des handicaps physiques, psychiques ou intellectuels afin de donner, de maintenir ou de rendre à la personne un maximum d'autonomie dans son quotidien. La durée de l'enseignement est de 3 ans et débouche sur l'obtention d'un diplôme d'État.

Psychomotriciens

Les psychomotriciens sont habilités à établir un bilan psychomoteur, à stimuler les fonctions psychomotrices ou rééduquer les troubles du développement psychomoteur. La durée de la formation est de 3 ans.

Orthophonistes

Les orthophonistes rééduquent les troubles de la voix, de la parole, de l'articulation ainsi qu'à la compréhension et l'expression du langage écrit et oral. Ils contribuent aussi l'apprentissage d'autres formes de communication non verbale.

À la fin de ses études, l'étudiant se verra remettre un certificat de capacité d'orthophonie qui est un diplôme national de l'enseignement supérieur.

Orthoptistes

Les orthoptistes explorent, rééduquent, réadaptent la vision avec l'aide éventuelle d'instruments pour traiter les anomalies fonctionnelles de la vision. À la fin de leurs études, les étudiants deviennent titulaires du certificat de la capacité d'orthoptiste.

Manipulateurs d'électroradiologie médicale

Les manipulateurs d'électroradiologie médicale réalisent les examens radiologiques, d'imagerie médicale ou d'exploration fonctionnelle dans l'objectif d'établir un diagnostic médical. Ils mettent également en œuvre des traitements par rayonnements ionisants ou autre. L'enseignement dure 3 ans et aboutit à la délivrance d'un diplôme d'État de manipulateur en électroradiologie médicale.

Techniciens de laboratoire

Les techniciens de laboratoire procèdent aux examens de sang et à leur analyse. L'enseignement de la spécialité dure 3 ans et donne lieu à la délivrance d'un diplôme d'état.

Audioprothésistes

L'audioprothésiste est un technicien médical spécialisé dans les corrections de l'audition. Sur prescription médicale, il appareille les déficiences de l'ouïe. La durée de la formation est de 3 ans après le bac. Un diplôme d'État finalise la formation.

Opticiens-lunetiers

Techniciens et commerciaux, les opticiens-lunetiers guident les personnes dans le choix des verres, des montures ou des lentilles nécessaires à la correction d'un défaut de vision. Ils peuvent monter, ajuster les verres. Ils ont aussi, sous certaines conditions, l'autorisation de renouveler des verres correcteurs sans ordonnance. Leur formation dure 2 ans et donne lieu à la délivrance d'un brevet de technicien supérieur d'opticien-lunetier.

Prothésistes et orthésistes

Un diplôme d'État valide la fin de leurs études.

Ils regroupent :

  • les orthoprothésistes : Ces professionnels procèdent à l'appareillage orthopédique externe sur mesure d'une personne malade ou handicapée suite à une amputation ou déficience ostéo-articulaire, musculaire ou neurologique. Ils assurent la conception, l'adaptation, la maintenance et la réparation des prothèses (remplacent un élément manquant) ou des orthèses (compensent une déficience) ;
  • les podo-orthésistes : ils procèdent à l'appareillage orthopédique du pied ;
  • les ocularistes : ils s'occupent de l'appareillage du globe oculaire ou de la cavité orbitaire (suite à une énucléation) ;
  • les épithésistes : ils procèdent à la conception et adaptation de prothèses faciales externes suite à une perte de substance de la face ou des oreilles ;
  • les orthopédistes-orthésistes : ils appareillent les personnes handicapées ou malades à l''aide d'appareillages orthétiques ou orthopédiques.

Diététiciens

Les professionnels de la diététique peuvent exercer la profession de diététicien suite à l'obtention soit :

  • d'un brevet de technicien supérieur de diététique ;
  • un diplôme universitaire de technologie spécialité biologie appliquée option diététique ;
  • un brevet de technicien de diététique.

Ils élaborent des régimes adaptés à l'âge, aux goûts, au mode de vie et à l'état de santé des personnes qui viennent les consulter. Ils jouent un rôle important dans l'apprentissage et le respect de l'hygiène alimentaire.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade