Sommaire

Les décisions stratégiques sont celles qui engagent les orientations générales d’une l'entreprise. Le plus souvent, il s’agit une décision unique et non réversible prise par le dirigeant et/ou l’équipe de direction d’une entreprise.

Ces décisions vont souvent de pair avec une prise de risque. Cet article vous dit l'essentiel sur les décisions stratégiques, leurs caractéristiques et leurs fondements.

Décision stratégique : définition

Généralement, on distingue trois niveaux de décisions au sein de l’entreprise.

D'abord, les décisions opérationnelles, d’exploitation courante dont l’effet est circonscrit dans la durée.

Ensuite, les décisions tactiques, plus matricielles, qui définissent le pilotage d’une entreprise et conditionnent les décisions courantes.

Enfin, et c'est ce qui nous intéresse ici, les décisions stratégiques. Ce sont les plus importantes, dans la mesure où elles déterminent l’orientation générale de l’entreprise sur le long terme. Elles sont donc nécessairement porteuses de risques.

Lire l'article Ooreka

La prise de décision stratégique

Processus

Selon l’économiste américain Herbert Simon (prix Nobel d’économie 1978), la prise de décision suit le processus suivant commence par une perception de la nécessité d’une décision.

S'en suit un inventaire et analyse des choix possibles. Ensuite, une des possibilités sélectionnées est évaluée et mise en œuvre.

Concernant les questions décisives, ce processus est l’apanage de la direction générale. C’est elle qui prend les décisions stratégiques, dont, par effet de cascade, les conséquences s’imposent à tous les acteurs de l’entreprise ainsi qu’à son organisation.

Rôle du conseil d'administration ou du directoire

En pratique, ces décisions d’avenir sont rarement prises par un dirigeant seul, mais plutôt par un conseil d'administration ou un directoire qui doit les approuver.

Lire l'article Ooreka

Conseil d'administration

Dans une société anonyme, le conseil d’administration, composé de 3 à 8 membres, a vocation à gérer les grandes orientations de l'entreprise ainsi que les choix stratégiques. L'article L. 225-35 du Code de commerce (remanié par la loi Pacte n° 2019-486 du 22 mai 2019) précise qu’il « détermine les orientations de l'activité de la société et veille à leur mise en œuvre, conformément à son intérêt social, en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité. Il prend également en considération, s'il y a lieu, la raison d'être de la société ».

Directoire et conseil de surveillance

Une société anonyme ne fonctionne pas toujours avec un conseil d’administration. Les actionnaires fondateurs peuvent opter pour une société anonyme à directoire et conseil de surveillance.

On estime que les décisions stratégiques prises dans le cadre d’une SA à directoire et conseil de surveillance sont mieux contrôlées par les actionnaires, car certaines orientations nécessitent l’autorisation du conseil de surveillance, lui-même composé de membres élus par les actionnaires.

Même s’ils tiennent compte de l’expertise du PDG, directoires, conseils de surveillance et conseils d'administration privilégient les décisions d’avenir rationnelles et étayées par des chiffres.

Points examinés pour prendre une décisions stratégiques

Le processus stratégique se décline en plusieurs points :

  • ce que sait faire l’organisation ;
  • ce qu’elle veut faire ;
  • comment elle va y parvenir (c’est l’objectif des décisions stratégiques).

Une décision stratégique a un impact sur l'offre des produits et services d’une société. Elle peut aussi concerner l'introduction en Bourse d'une entité si elle décide de faire appel au marché pour financer son développement.

Lorsqu’une société est cotée, ses choix stratégiques doivent être clairement expliqués aux analystes et aux actionnaires, faute de quoi le marché peut faire sombrer le titre.

Ces pros peuvent vous aider