Travailler dans le renseignement

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Travailler dans le renseignement consiste à protéger les intérêts d'un pays, en œuvrant en collaboration étroite avec les autres services de sécurité nationale.

Au-delà des clichés à la James Bond, les recrutements civils touchent avant tout des experts pointus, amenés à travailler essentiellement dans un bureau. Les missions de terrain étant généralement dévolues à des militaires.

Travailler dans le renseignement en France : 6 organismes

En France, il existe 6 services de renseignement.

La DGSE

La DGSE (direction générale de la sécurité extérieure) est placée sous la tutelle du ministère de la Défense.

Sa mission est de lutter contre le terrorisme et la prolifération des menaces à l'extérieur du territoire français.

La DGSI

La DGSI (ex-DCRI) (direction centrale du renseignement intérieur) est placé sous la tutelle du ministère de l'Intérieur.

La DPSD

La DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la défense) est placée sous la tutelle du ministère de la Défense.

Elle emploie des militaires et du personnel civil.

La DRM

La DRM (direction du renseignement militaire) est placée sous la tutelle du ministère de la Défense.

Elle recrute des civils d'une grande expérience technique et opérationnelle ou des militaires appartenant aux trois corps d'armée, à la DGA (délégation générale pour l'armement) et à la gendarmerie. Le personnel militaire est appelé à participer à des opérations extérieures.

La DNRED

La DNRED (direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) est placée sous la tutelle du ministère de l'Économie et des Finances.

Elle offre la possibilité d'être agent enquêteur, de catégorie A ou B. Il existe un recrutement sans concours pour les emplois PACTE (parcours d'accès aux carrières territoriales, hospitalières et de l'État) et AC2 (agent de constatation de 2e classe).

Le TRACFIN

Le TRACFIN (service de traitement du renseignement et d'action contre les circuits financiers clandestins) est placé sous la tutelle du ministère des Finances et comptes publics. Ce service se divise en trois sections :

  • le DARI (département de l'analyse, du renseignement et de l'information), l'interlocuteur des déclarants ;
  • le DE (département des enquêtes), chargé des investigations approfondies ;
  • le DAAF (département des affaires administratives et financières), qui assure les fonctions support (gestion, ressources humaines...). On y compte aussi des officiers de liaison, une cellule d'analyse stratégique et une cellule spécifique dédiée au traitement des affaires de financement du terrorisme.

Quels profils pour travailler dans le renseignement ?

Certains profils sont particulièrement recherchés au sein des services de renseignement :

  • les linguistes, particulièrement ceux qui maîtrisent des langues des zones géographiques définies par les stratèges sous le nom d' « arc de crise » (Proche-Orient, Irak, Iran, Afghanistan et Pakistan). Ils occupent des fonctions de traducteur et d’exploitant linguiste ;
  • les ingénieurs, profession hautement stratégique dans un secteur dominé par les outils informatiques et les télécommunications. Les plus prisés sont ceux spécialisés en télécoms, électronique, informatique, cryptologie et traitement du signal.  
Lire l'article Ooreka

Travailler dans le renseignement : quel quotidien ?

Contrairement à l'image d'Épinal véhiculée par les films d'espionnage, la plupart des agents de renseignement travaillent au siège de l'organisme, dans un laboratoire ou dans un bureau, devant un ordinateur.

Leur mission :

  • orienter les sources ;
  • décrypter des codes ;
  • faire des recherches sur le web ;
  • recouper les informations reçues ; et
  • réaliser des synthèses d'images clandestines ou de communications.

On peut aussi officier comme informateur local, en donnant des informations à un officier de renseignement.

Les qualités requises pour travailler dans le renseignement

De nombreuses qualités sont nécessaires pour travailler dans le milieu du renseignement, telles que : expertise, rigueur, disponibilité/mobilité, discrétion, patriotisme.

Pour les agents de terrain, d'excellentes dispositions physiques et un entraînement militaire de pointe sont requis.

Travailler dans le renseignement : comment postuler ?

Pour les civils

Envoyer une candidature spontanée, avec CV et lettre de motivation, à l'organisme qui vous intéresse.

Vous serez ensuite soumis à une phase (souvent assez intense) d'entretiens, de procédures d'habilitation et de tests psychologiques. Si vous passez ces épreuves avec succès, dans un premier temps, vous pouvez vous voir proposer un CDD (contrat à durée déterminée).

Les agents publics peuvent aussi intégrer la DGSE par voie de détachement.

Pour les militaires

Quel que soit votre grade, vous pouvez demander une affectation auprès du service de votre choix.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade