Financement d'une formation aide-soignante

Sommaire

Il existe plusieurs aides financières pour financer les formations d'aides soignant-e-s (terme souvent mis au féminin du fait de l'écrasante majorité de femmes dans ces filières). Mieux vaut les connaître le plus possible afin de pouvoir en profiter au mieux.

Ce qu'il faut savoir

Il existe plus d'une quinzaine de voies visant à aider les apprenties aides-soignantes à financer leur cursus, en formation initiale ou continue. Certaines aides peuvent être cumulées, sous réserve d'avoir des prestataires différents et de ne pas dépasser les plafonds fixés. Dans tous les cas (hormis pour les bourses du conseil régional), il est fortement conseillé d'entamer les démarches avant l'entrée à l'école.

Financement des études d'aide-soignante en formation initiale

Élèves en IFAS (institut de formation d’aides-soignants) sous tutelle de l'Éducation nationale

Les élèves effectuant leurs études dans un IFAS sous tutelle de l’Éducation nationale sont sous statut scolaire. Ainsi, les études sont généralement gratuites et ils peuvent percevoir une bourse sur critères sociaux. Le mieux est de se renseigner auprès de son IFAS dès la rentrée.

Les bourses sur critères sociaux sont versées en 10 mensualités. Depuis la rentrée universitaire 2018, le versement des bourses est effectué à date fixe avant le 5 de chaque mois.

Autres IFAS

Depuis le 1er janvier 2005, les conseils régionaux sont chargés de l’attribution et du paiement des bourses aux étudiants des formations en travail social, paramédicales et maïeutiques (sage-femmes).

La demande est à faire en ligne sur le site du conseil régional du lieu d'enseignement, entre janvier et mars (dates variables selon les régions). La bourse est versée en 10, 11 ou 12 mensualités.

Financement des formations d'aide-soignante en apprentissage

Ce type de contrat, qui prévoit une formation en alternance entre cours à l'école et présence en entreprise, est géré par les CFA (centres de formation des apprentis) avec lesquels les IFAS ont signés une convention.

Ils sont réservés aux jeunes de moins de 30 ans (29 ans révolus) et accordés par l'établissement formateur. La contrepartie demandée à l'élève-salarié est de s'engager à servir dans celui-ci après l'obtention du diplôme d'État, pour une période égale à la période d'apprentissage.

L'apprenti est un salarié à part entière. Il perçoit un salaire calculé en fonction de son âge et de ses années d'études. À la clé, pour lui, un triple avantage. D'abord, son insertion professionnelle est facilitée. Ensuite, les études sont financées à 100 % par la structure d'accueil.

Enfin, l'apprenti touche un salaire à hauteur d'un pourcentage du SMIC, qui dépend de son âge et de son niveau de qualification (mais aussi de la convention collective à laquelle est rattaché l'organisme d'accueil).

Fonds de solidarité universitaire

Ce fonds permet d'accorder ponctuellement des allocations de dépannage ou des allocations remboursables à des élèves en grandes difficulté matérielle. Pour plus de renseignements, rendez-vous auprès des services sociaux du CROUS de votre académie.

Prêts étudiants

La plupart des organismes bancaires peuvent attribuer des prêts étudiants. Leurs conditions varient en fonction du montant, du taux d'intérêt ainsi que de la durée du remboursement.

Cela vaut le coup d'y penser, dans une période de taux historiquement bas et au vu des accords passés par certains établissements de formation avec des banques, permettant à leurs étudiants d'accéder à des conditions particulièrement avantageuses.

Financement d'une formation continue pour les demandeurs d'emploi

Les personnes inscrites au Pôle emploi peuvent bénéficier de deux types de prestations, à la condition expresse d'avoir fait ces démarches avant l’entrée en formation.

ARE (aide au retour à l'emploi)

L'ARE (aide au retour à l’emploi) est versée sous certaines conditions aux demandeurs d’emploi, pour une durée variable selon l’âge de l’intéressé, la durée de son affiliation à l’assurance chômage et la date de fin de son contrat de travail.

Le montant de l’allocation est calculé à partir du salaire journalier de référence du bénéficiaire. Cette aide peut être stoppée ou réduite lorsque le demandeur d’emploi ne respecte pas son obligation de rechercher activement un emploi.

ASP (Agence de services et de paiement)

L’ASP est un revenu de remplacement pour les personnes qui ne peuvent toucher l’ARE, principalement les demandeurs d'emploi n'ayant pas de droits ouverts au titre de l'assurance chômage. Il n'y a pas de condition d'âge. Il revient à l’IFAS de monter le dossier de financement. L’ASP fournit un document intitulé « AIS NI » (Attestation d’Inscription à un stage non indemnisé).

Financement d'une formation continue pour les personnes en poste

Formation rémunérée par l’employeur

Cette mesure s’adresse aux salariés sous certaines conditions. Il convient de s'adresser à sa direction des ressources humaines pour connaître précisément les modalités de prise en charge de la formation, les conditions de maintien de la rémunération, les congés, etc. La plupart du temps, la rémunération sera assurée par l'OPCO (opérateur de compétences) dont dépend la branche d'activité de l'entreprise du salarié.

CFP pour les salariés du public

Les agents de la fonction publique hospitalière peuvent bénéficier de la « promotion professionnelle » ou d’un CFP (congé de formation professionnelle).
Dans ce cas, il y a maintien du salaire (sauf primes) et contrat d'engagement de 5 ans.

Il peut être utile de consulter les textes de référence, le décret n° 90-319 du 5 avril 1990 relatif à la formation professionnelle continue des agents de la fonction publique hospitalière et le décret n° 2001-164 du 20 février 2001.

Projet de transition professionnelle (PTP – ex-CIF) pour les salariés du privé

Le projet de transition professionnelle (PTP), qui remplace le CIF (congé individuel de formation) depuis le 1er janvier 2019, donne aux salariés le droit de s’absenter de leur poste de travail, de leur propre initiative et à titre individuel, afin de suivre une formation ou se préparer ou passer un examen, indépendamment du plan de développement des compétences (ex-plan de formation) de l’entreprise. La rémunération est assurée par l'OPCO de la branche.

Conditions d'accès à la formation continue

Salariés en CDD

Les salariés en contrat à durée déterminée (CDD) doivent justifier de 24 mois d’activité salariée dans le secteur privé au cours des 5 dernières années, dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois. La formation est à démarrer au plus tard un an après la date de fin du dernier contrat.

Salariés en CDI

Les salariés en contrat à durée indéterminée (CDI) doivent justifier de 2 ans d’expérience professionnelle sous statut de droit privé, dont 1 an de présence dans l’entreprise actuelle.

Autres aides sociales possibles

Aides de la CAF

Il est possible de demander des aides auprès de la CAF (caisse d’allocation familiales), notamment une aide au logement ou une allocation de parent isolé, par exemple.

L'attribution du RSA (revenu de solidarité active) peut aussi être envisagée. Pour le toucher, il faut être âgé de plus de 25 ans. Pour tout renseignement, il convient de s'adresser à la mission d'insertion de son département, au sein du conseil départemental.

Fonds d’aide d’urgence (FAU)

Mis en place par certaines régions, ce dispositif vise à permettre la poursuite de la formation aux personnes en difficulté financière et non bénéficiaires d'une bourse régionale. Pour l'obtenir, il faut se renseigner auprès du conseil régional.

Autres aides sociales

En cas de difficultés passagère ou installées, le CCAS (centre communal d’action sociale) peut fournir des aides au transport, des bons alimentaires, etc. Il est également possible de s'adresser aux associations caritatives (Restos du cœur, Secours catholique, Croix Rouge Française,etc).

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

Formation community manager CQP sécurité

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade