Formation de kinésithérapeute

Sommaire

Le masseur-kinésithérapeute est un professionnel du secteur paramédical dont la fonction est de soigner, soulager et rééduquer les patients, avec le toucher comme principal instrument de travail.

Sa formation s'effectue aujourd'hui en 4 ans au sein d'instituts agréés, après une année d'études supérieures. La sélection est assez rude, mais le métier ne connaît pas le chômage. Cet article vous dit tout sur la formation de kinésithérapeute.

Métier de masseur-kinésithérapeute

Les premiers diplômes d'État de masseur kinésithérapeute (ou plus simplement kiné) ont été délivrés en France à la fin des années 1940. Les kinés sont les spécialistes de la rééducation fonctionnelle du corps. Ils interviennent aux niveaux musculaires et articulaires en mouvant le corps, en le massant et en travaillant sur la posture des personnes.

La plupart des kinés exercent en libéral, seul ou associés en cabinets. D'autres travaillent comme salariés dans des centres de rééducation fonctionnelle, des établissements thermaux et au sein du secteur hospitalier, public ou privé. Certains pratiquent un mélange entre les deux formules. Dans tous les cas, la demande est forte, souvent même supérieure à l'offre de soins.

Lire l'article Ooreka

Rejoindre une formation de kinésithérapeute

Lieux de formation

En France, il existe 45 instituts de formation en kinésithérapie (IFMK), dont 4 sont réservés aux déficients visuels. La liste de ces instituts est disponible sur le site de la FFMKR (fédération française des masseurs kinésithérapeutes rééducateurs).

Les IKFM préparent au diplôme d’État (DE) en masso-kinésithérapie, nécessaire pour exercer. Les IFMK ont des statuts juridiques différents, publics, privés à but lucratif ou privés associatifs à but non lucratif.

Coût de la formation

Le coût des études varie beaucoup selon les écoles, allant de 160 € à 8 000 € par an environ.

Formation kinésithérapeute : sélection et formation préalable

L'entrée en IFMK est sélective. À l'instar de nombreuses professions de santé, le métier de kinésithérapeute est soumis à un numerus clausus. Pour rejoindre l'un des IFMK, seuls deux parcours sont désormais possibles, depuis la réforme des études de kinésithérapie datant de 2015. Ainsi, le candidat à la formation doit avoir effectué une première année commune aux études de santé (PACES) ou une filière STAPS.

Dans les deux cas, un bac S est préférable.

Première année commune aux études de santé (PACES)

Les étudiants intègrent ou non, selon leur rang dans le classement kiné établi en fin d’année, l'IFKM ayant passé un accord avec leur université. Au premier semestre, tous les cours sont communs avec les autres étudiants. Le choix de la filière se fait en janvier/février. Cela n'empêche pas les étudiants de passer également, s'ils le souhaitent, les autres concours de la PACES (médecine, odontologie, pharmacie ou maïeutique).

Cette année d'études est connue pour son rythme particulièrement soutenu, avec un immense volume de connaissances théoriques à emmagasiner. De nombreux étudiants utilisent les tutorats mis en place par leur université ou ont recours à une prépa privée en complément pour préparer le concours.

La PACES est supprimée à la rentrée 2020. De nouvelles modalités d'accès aux études de santé sont mises en place (décret n° 2019-1125 du 4 novembre 2019).

Les étudiants pourront choisir entre différentes voies d'accès aux études de médecine :

  • un parcours spécifique « accès santé » avec une option d'une autre discipline (PASS) ;
  • une licence avec option « accès santé » (L.AS) ;
  • une formation de 3 ans conduisant à un titre ou diplôme d'État d'auxiliaire médical.

Le redoublement ne sera pas possible après le PASS. En revanche, ceux ayant validé 60 ECTS pourront poursuivre une licence 2 avec option « accès santé ».

Filières STAPS et bio

Dans les universités ayant passé un accord avec un IFMK, les étudiants suivent les cours du tronc commun de STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), c'est à dire un enseignement en anatomie, physiologie, biomécanique et psychologie. Ils sont dispensés de pratique sportive.

À la place, ils suivent 72 heures d’enseignement de spécialité, dispensé par des enseignants de l’IFMK. À la fin de l’année, les étudiants de STAPS/kiné (ou de bio/kiné) passent le concours de l’IFMK.

En cas d’échec, les candidats peuvent redoubler leur année et de retenter leur chance une fois. En revanche, ils ne peuvent passer en L2 de STAPS ou bio que s'ils rattrapent les UE manquantes.

Contenu de la formation

La formation, d'une durée de 4 ans, est partagée en 2 cycles de 2 ans.

Premier cycle

Le premier cycle est consacré aux fondamentaux, à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs transversaux (anglais, méthodologie, etc).

La première année d’étude, de loin la plus théorique, comprend environ 900 h de cours, répartis en 4 modules (identiques dans tous les IFMK).

Le premier concerne l'anatomie, la morphologie, la cinésiologie et la biomécanique de l’appareil locomoteur. Le second traite de la physiologie humaine. Le troisième module s'intéresse à la pathologie et à la psycho-sociologie. Enfin, le dernier module concerne la masso-kinésithérapie et les activités physiques et sportives. Les étudiants alternent cours et travaux pratiques.

Second cycle

Le second cycle est pré-professionnel (approfondissement des thèmes précédents et préparation à l’exercice).

La formation dure 6 670 heures au total (1980 heures pour la formation théorique et pratique, 1 470 heures de formation à la pratique masso-kinésithérapique, 3 220 heures environ de travail personnel).

À l’issue de ces 4 ans, les étudiants passent leur DE, qui leur donne droit à 240 crédits ECTS.

Après la formation de kinésithérapie

Une fois leur diplôme en poche, les étudiants entrent, dans leur très grande majorité, sur le marché du travail, en indépendant ou en établissement de santé et de rééducation.

Pas de spécialisation officielle

Les études de kiné ne prévoient pas de spécialisation des étudiants. Les kinés spécialistes (de la main, de la kiné respiratoire, du sport, etc)  y sont arrivés via leur expérience professionnelle et la formation continue.

Des passerelles pour l'ostéopathie

Une fois diplômés, les jeunes kinés ont la possibilité de se doter d’une double casquette en suivant un cursus d’ostéopathie.

Sur les 4 860 heures que compte la formation, les kinés sont dispensés d’un certain nombre de modules et n'ont à effectuer qu'un total de 1 892 heures de cours (1 834 heures s’ils sont passé par une PACES).

Rémunération

Dans la fonction publique, le salaire mensuel d’un kiné débute à 1 600 € net mensuel et peut dépasser 3 000 € en fin de carrière. En libéral, la rémunération dépend des actes effectués.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

Formation community manager CQP sécurité

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade