Devenir concierge de luxe

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Le concierge est l'homme clé de la réception et du suivi des clients dans les grands hôtels. Un métier exigeant et prestigieux, entièrement tourné vers le service à la personne, mais qui demeure assez fermé. Dans quelles conditions peut-on devenir concierge de luxe ?

Concierge de luxe : définition

Le concierge est salarié d'un grand hôtel, d'un palace, d'un château ou d'une demeure de luxe. Généralement installé dans le hall de l'établissement, ce professionnel de l'hôtellerie haut-de-gamme a pour principales missions l'accueil, l'information et le conseil de la clientèle. Placé sous la direction du chef concierge, le concierge veille au bon déroulement du séjour des clients de l'hôtel et se met en quatre pour satisfaire leurs moindres demandes. Il est aussi en charge de la coordination du travail effectué par l'équipe en charge de la réception des clients (voiturier, portier, bagagiste, groom, etc.). 

L'accès au métier est assez fermé, pour deux raisons :

  • si le métier s'oriente aujourd'hui vers davantage de professionnalisation, la promotion interne reste encore largement pratiquée ;
  • peu de postes sont proposés. On compte environ un millier de postes de concierges en France, et encore moins de chefs concierge.

Qualités requises du concierge d'hôtel

Face à une clientèle de luxe foncièrement internationale, inutile d'espérer faire carrière dans ce milieu sans parler l'anglais couramment. La maîtrise d'autres langues (notamment russe, chinois, espagnol ou arabe) est un plus. Une extrême discrétion est requise à l'égard des clients (vie privée, emploi du temps, exigences, etc).

Une tenue vestimentaire et une allure impeccables sont essentielles pour représenter l'image de l'hôtel. Réactivité, débrouillardise et capacité d'adaptation, mais aussi excellente mémoire, s'imposent pour mémoriser et accéder aux demandes parfois inattendues des clients.

Le sens du contact est impératif, tant envers la clientèle que pour entretenir de bonnes relations avec les autres salariés de l'établissement et avec les prestataires extérieurs.

Formations

Pour devenir concierge, plusieurs formations sont possibles, accessibles à différents niveaux :

  • niveau CAP/BEP : CAP (certificat d'aptitude professionnelle) Services hôteliers et CAP Hébergement touristique ;
  • niveau bac (4, anciennement IV) : bac technologique Sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration, BP (brevet professionnel) Gouvernante ou arts du service et commercialisation en restauration, MC (mention complémentaire) accueil/réception en 1 an ;
  • niveau bac + 2 (5, anciennement III) : BTS (brevet de technicien supérieur) Hôtellerie-restauration option A mercatique et gestion hôtelière, BTS Animation et gestion touristiques locales, BTS Vente et production touristique, BTS Responsable d'hébergement ;
  • niveau bac + 3 (6, anciennement II) : en 1 an après un bac + 2, on peut s'orienter vers une licence professionnelle des secteurs de l'hôtellerie et du tourisme. Il en existe une soixantaine. Un levier pour accélérer sa carrière, même si l'expérience opérationnelle demeure essentielle pour se voir confier des responsabilités.
  • niveau bac + 5 (7, anciennement I) : il existe une petite dizaine de masters (bac + 5) spécialisée en hôtellerie-restauration. Pour ceux qui se destinent à devenir chefs concierges et/ou à évoluer dans des établissements internationaux de prestige.

Le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019 définit le cadre national des certifications professionnelles (CNPC) en huit niveaux (de 1 à 8, du niveau le moins élevé au niveau le plus élevé), destiné à remplacer la  classification antérieure en cinq niveaux (de I à V, du niveau le plus élevé au niveau le moins élevé). Ce nouveau classement, entré en vigueur en janvier 2019, sera totalement effectif au 1er janvier 2020.

Concierge d'hôtel : le salaire

Le salaire brut mensuel d'un concierge débutant est de 2 000 € environ. Il faut y ajouter une part, parfois importante, de pourboires. En fin de carrière, ces émoluments peuvent dépasser les 5 000 € dans les établissements les plus prestigieux.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

Formation community manager CQP sécurité

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade