Formation orthopédiste

Sommaire

 

Le terme orthopédiste désigne deux métiers différents. Si ce sont deux métiers qui relèvent du domaine du pied, il ne faut pas les confondre, ce sont deux métiers bien distincts :

  • Le chirurgien orthopédiste qui est un médecin spécialisé qui a en charge le soin des membres supérieurs et inférieurs.
  • L'orthopédiste orthésiste est un auxiliaire paramédical qui à la charge de réaliser des orthèses.

Quelles sont les formations d'orthopédistes possibles ?

Formation orthopédiste chirurgien

La chirurgie orthopédique concerne les pratiques chirurgicales des membres inférieurs et supérieurs : main, épaule, jambe, hanche, genou, pied, etc.

Le chirurgien orthopédiste est un médecin spécialisé. Pour exercer ce métier, il faut minimum 13 années d'étude :

  • passer un bac S ;
  • réussir le concours de première année de médecine pour entrer en externat ;
  • réussir le concours de médecine de 6e année et être assez bien placé pour pouvoir choisir la spécialité chirurgie en internat ;
  • durant les 5 années de son internat, l'étudiant doit :
    • réaliser un mémoire ;
    • faire 10 semestres de 6 mois en chirurgie générale et chirurgie spécialisée ;
  • au terme de son internat, l'interne doit soutenir une thèse sur sa spécialité pour que le titre de chirurgien lui soit reconnu ;
  • il doit ensuite réaliser 2 années de spécialisation post internat dans la spécialité qu'il a choisie pour devenir chirurgien orthopédiste.
Lire l'article Ooreka

Formation orthopédiste concepteur de prothèses ou d'orthèses

Le métier de concepteur d'appareillage médical comprend de nombreuses catégories. Les catégories qui peuvent toucher le domaine du pied sont au nombre de 3 :

  • l'orthoprothésiste ;
  • l'orthopédiste-orthésiste ;
  • le podo-orthésiste.

Quelle que soit la spécialité, ces professionnels travaillent généralement en milieu hospitalier ou dans des centres de rééducation, mais ils peuvent également créer une entreprise autonome.

Lire l'article Ooreka

Formation de l'orthopédiste-orthésiste

Il conçoit, fabrique, adapte et applique prothèses et orthèses. Il travaille en collaboration avec le corps médical. Il prend en charge toutes les orthèses ou prothèses qui prennent en charge les troubles :

  • osseux ;
  • rhumatologiques ;
  • musculaires ;
  • articulaires ;
  • traumatiques ;
  • neurologiques ;
  • viscérales ;
  • métaboliques.

Pour devenir orthopédiste-orthésiste, il est nécessaire d'obtenir le Certificat de Technicien Supérieur Orthopédiste-Orthésiste (CTS), diplôme de niveau 5 selon le cadre national des certifications professionnelles (CNPC, créé par le décret n° 2019-14 du 8 janvier 2019), correspond au niveau III de la nomenclature antérieure et qui équivaut à un bac + 2.

Un BTS d'orthopédiste-orthésiste accessible aux bacheliers donne accès à cette filière. Pour réussir son diplôme, un candidat devra réussir :

  • des épreuves écrites ;
  • des épreuves pratiques ;
  • soutenir un mémoire.

Formation de l'orthoprothésiste

Sur prescription médicale, l'orthoprothésiste conçoit, fabrique ou adapte toutes sortes d'orthèses et de prothèses, mais son champ d'action est limité aux membres inférieurs et supérieurs :

  • les prothèses sont là pour remplacer un membre ;
  • les orthèses permettent de corriger un problème musculaire, osseux ou neurologique.

Il a également pour mission d'accompagner le patient dans l'acceptation psychologique et physiologique de sa prothèse.

Trois formations ouvrent la voie à ce métier, en fonction du niveau d'étude, les missions seront plus riches et variées et le niveau de responsabilité plus élevé :

  • un CAP en 2 ans ou un Bac pro, accessible après le collège ;
  • un DT ou diplôme de technicien prothésiste-orthésiste :
    • la plupart du temps, après le bac S ;
    • spécialisé STIDD, STL, ST2S ;
    • après une 1re STIDD ;
    • après un CAP dans la même filière ;
  • un BTS de prothésiste-orthésiste en 3 ans, accessible après :
    • un DT prothésiste-orthésiste pour les meilleurs élèves ;
    • un bac S, STIDD, STL ou ST2S ;
    • un cursus dans le médical.

Formation du podo-orthésiste

Cet orthésiste s'occupe uniquement du domaine du pied, c'est lui qui conçoit les semelles et les chaussures orthopédiques sur mesure. Il travaille selon les prescriptions d'un pédicure-podologue. Pour devenir podo-orthésiste, 3 formations sont possibles :

  • un CAP en 2 ans, accessible après le collège ;
  • un DT, accessible après un CAP en podo-orthopédie ou après le bac ;
  • un BTS de podo-orthésiste en 3 ans, accessible après :
    • un bac S, STL, ST2S ou STIDD ;
    • aux meilleurs élèves de DT podo-orthésiste ;
    • aux étudiants issus de médecine.

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade