Métiers autour du cheval

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Le cheval peut être une véritable passion. Mais peut-on facilement en vivre ? Beaucoup de cavaliers le souhaiteraient ! N'y a-t-il qu'un pas entre le rêve et la réalité ? Ou est-ce plus compliqué ? Quels sont les différents métiers du cheval et les pistes à suivre pour atteindre ces objectifs professionnels ? Les conseils qui suivent pourront vous orienter et vous aider à faire les bons choix.

Les métiers du cheval : études et formations

Malgré la conjoncture économique actuelle, notamment le chômage qui ne cesse de croître, le monde du cheval recrute. Différentes formations ainsi qu'un certain nombre de diplômes équestres, en filière courte ou longue, sont d'ailleurs proposés, comme :

  • le CAPA (certificat d'aptitude professionnelle agricole) ;
  • le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport).

Cependant, certains métiers équestres offrent plus de débouchés que d'autres. On distingue plus de 50 professions liées au monde du cheval. De l'élevage à l'enseignement, en passant par la santé, le tourisme, voire les courses hippiques ; autant de spécialités et de domaines qui permettront à chacun de s'épanouir et de vivre de sa passion.

Un gros investissement personnel est toutefois indispensable. Il vous faut prendre en compte un certain nombre de contraintes, mettre souvent entre parenthèses votre vie privée, ne pas compter vos heures et oublier parfois les week-ends (les jours de congé étant plutôt réservés à la semaine, surtout en période touristique).

Bien choisir son activité et son statut dans les métiers du cheval

Certains métiers font rêver ! Et les métiers du cheval en font partie. Mais ils demandent de faire beaucoup d'études et souvent d'être « le meilleur » ; ce qui implique « beaucoup d'appelés et peu d'élus ». C'est le cas par exemple pour devenir vétérinaire équin ou travailler en relation avec les haras nationaux ou la Garde républicaine, où les recrutements sont réalisés au compte-gouttes.

Indépendant ou salarié ?

Les vétérinaires équins, dentistes équins, maréchaux-ferrants ou autres éleveurs de chevaux sont généralement indépendants et travaillent à leur propre compte. D'autres, comme par exemple le moniteur d'équitation ou l'accompagnateur de tourisme équestre exercent leur activité soit en indépendant ou en tant que salarié.

Vigilance si vous êtes salarié ! Il ne faut pas accepter n'importe quoi. Des conventions collectives existent. Veillez à toujours être bien déclaré, surtout durant les périodes estivales. La société que représente votre employeur doit être une structure sérieuse, dans tous les domaines. 

Les métiers les plus courants en relation avec les chevaux

Voici ci-dessous un tableau qui récapitule les métiers de l'équitation par branches.

Branches d'activité Métiers

Enseignement

Moniteur d'équitation

Entretien et soins des chevaux

Soigneur d'équidés, palefrenier, lad

Artisanat

Maréchal-ferrant, sellier

Santé

Vétérinaire, dentiste et ostéopathe équin

Courses hippiques

Lad jockey, entraîneur, cavalier d'entraînement

Environnement

Accompagnateur de tourisme équestre 

Sécurité

Garde à cheval

Élevage

Éleveur de chevaux, étalonnier

Aussi dans la rubrique :

Secteurs d'activité

Sommaire

Informatique - Numérique

CQP sécurité Formation community manager

Mode - Textile

Couturière

Commerce - Vente

Commerce de détail

Surveillant de baignade

Brevet de surveillant de baignade