une collegue m'accuse d'harcelement sexuel elle a tord

Question détaillée

Question posée le 09/08/2015 par xangel

bonjour une collègue m'accuse d' harcèlement sexuel a tord car elle a pour but d'avoir un poste plus approprié pour elle dont je m'y oppose. je suis donc en mise a pied part de mon entreprise avec une convocation a un entretien préalable. je ne suis pas sur que c'est cette personne car la direction de mon entreprise ne veux rien me dire. Comment dois-je me défendre? Suis-je en droit de savoir qui est cette personne qui m'accuse? merci

Signaler cette question

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 11/08/2015 par François

Vous êtes tout à fait en droit d'exiger que votre hiérarchie vous dise quelle est la personne qui vous accuse et quels sont les faits dont elle vous accuse. En outre, il vous est conseillé de réunir un maximum de témoignages et de preuves pour démontrer le caractère mensonger de ces accusations.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Réponse envoyée le 13/08/2015 par annieray31

Bonjour,
Votre entreprise se couvre pour éviter d'être poursuivie par la salariée pour harcèlement moral, ce qui est normal.
Quant à vous, attendez l'entretien au cours duquel vous pourrez vous expliquer.
Lors de cet entretien, vous connaître le nom de cette personne avec certitude.
Dans la lettre de convocation, il doit être indiqué que vous pouvez vous faire assister lors de l'entretien. Faites-le pour avoir un témoin qui pourrait se révéler utile.
Sachez que le harcèlement moral est très difficile à établir pour un salarié : la jurisprudence impose des faits répétés.
Donc, si c'est un simple refus d'un poste, vous pourrez donner vos raisons objectives à votre position et écarter facilement le harcèlement moral.
Il sera toujours temps en fonction des faits qui vous sont reprochés de rechercher d'éventuels témoins. Ne vous précipitez pas dans cette voie avant de savoir ce qui vous est reproché.
Cordialement

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

1 commentaire

Commentaire posté le 13/08/2015 par annieray31

Désolée je suis partie sur le harcèlement moral.
Pour le harcèlement sexuel, ce n'est fondamentalement pas très différent : il faut que cette salariée justifie votre attitude inconvenante, le refus d'un poste n'est pas une raison.
Si vous vous êtes toujours comporté avec elle de façon normale, elle aura dû mal à prouver le contraire, la familiarité par exemple n'est pas du harcèlement sexuel.
Donc si vous ne l'avez pas poursuivie de vos assiduités devant témoin, vous pourrez vous expliquer.
Pour le reste, je maintiens ce que je vous ai écrit.
A préciser que lors de l'entretien préalable, vous pourrez préciser à l'employeur que votre honneur étant entâché, vous vous réservez le droit de poursuivre toute accusation sur ce chef que ce soit devant le CPH ou au pénal pour dénonciation calomnieuse (pas diffamation mais dénonciation calomnieuse).
Cordialement

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !