7 idées reçues sur le régime des fonctionnaires

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Depuis longtemps déjà, bien des clichés circulent au sujet des fonctionnaires. Et pourtant, la vérité n'est pas toujours là où on l'attend. Explications. 

Les fonctionnaires sont mieux payés que dans le privé

Contrairement aux idées reçues, les fonctionnaires ne sont pas systématiquement mieux payés. Au contraire, certains employés du secteur public reçoivent une rémunération inférieure à celle offerte dans une société privée.

Trois choses à connaître sur les salaires des fonctionnaires : 

  • Les salaires du public stagnent depuis une décennie. 
  • Le point d'indice qui sert de base est rarement revalorisé.
  • Il existe de très grosses disparités salariales entre les différentes catégories de fonctionnaires :
    • A : métiers de conception, de direction et d’encadrement ;
    • B : métiers d’application et de rédaction ;
    • C : métiers d’exécution.

Ils ne peuvent pas être virés

À l'origine, la sécurité de l'emploi était un statut protecteur qui servait à assurer la sécurité et la continuité des missions de service public. Or, la majorité des fonctionnaires bénéficie de cet avantage.

Toutefois, d'autres fonctionnaires occupent des postes plus précaires :

  • Environ 17 % d'entre eux ne sont pas titulaires. 
  • Depuis 2010, tout fonctionnaire qui refuse trois offres d'emplois, suite à une réorganisation de son administration, peut être licencié.
Lire l'article Ooreka

De véritables rond-de-cuir

Tous les fonctionnaires ne passent pas leur vie derrière un bureau. En effet, cette idée reçue ne tient pas compte des différentes professions rassemblées dans la fonction publique française.

Exemples de fonctionnaires qui exercent un métier physique ou à l'extérieur :

  • les infirmiers ;
  • les pompiers ;
  • les garde forestiers ;
  • les gardiens de prison, etc.

Et jusqu'à preuve du contraire, ces agents ne passent pas leur journée de travail derrière un bureau !

Lire l'article Ooreka

Plus personne à partir de 17 h

C'est l'un des clichés les plus féroces : le fonctionnaire travaillerait moins qu'ailleurs. L'agent de la fonction publique est soumis à un minimum de 35 heures par semaine (soit 1 607 heures par an). 

Beaucoup de fonctionnaires dépassent largement ce nombre d'heures :

  • Il n'est pas rare que les fonctionnaires de l'hôpital public travaillent jusqu'à 48 heures par semaine !
  • Ils doivent parfois pointer leur heure d'arrivée de sortie.
  • Certains sont d'astreintes le week-end et même la nuit.

Ils ne font jamais d'heures supplémentaires

Hormis les postes à horaires fixes, les fonctionnaires peuvent, tout comme les salariés du privé, être amenés à faire des heures supplémentaires.

Des heures supplémentaires pour :

  • assurer un service public de qualité ;
  • emporter du travail chez soi (comme la correction de copies pour les enseignants, par exemple).
Lire l'article Ooreka

Ils partent à la retraite avant les salariés du privé

Faux. En ce qui concerne la retraite de base, l'âge minimum de départ est le même pour les fonctionnaires sédentaires que pour les salariés du privé soit entre 60 et 62 ans, selon l'année de naissance.

  • À partir de la génération 1958, l'âge du taux plein automatique est également le même.
  • Seuls les fonctionnaires qui occupent des emplois présentant des « risques particuliers » ou des « fatigues exceptionnelles » (agents de police, infirmiers, gardiens de prison, etc.) peuvent partir à la retraite entre 55 et 57 ans selon leur année de naissance.

Les fonctionnaires européens ne paient pas d'impôts

Certes, ils ne paient pas l'impôt national mais sont assujettis à l'impôt européen. En effet, les organisations européennes (parlement, conseil, etc.) ne sont pas concernées par les droits exercés dans les États. Ils paient donc une contribution foncière, qui est prélevée directement « à la source », c'est-à-dire sur leur salaire.

Deux choses à savoir sur les impôts des fonctionnaires européens :

  • Tout comme l'impôt national, c'est un impôt progressif avec plusieurs tranches selon les revenus.
  • Les fonctionnaires européens paient la TVA, les impôts régionaux et les taxes locales.
  • Depuis 2014, ils payent également un « prélèvement de solidarité » de 6 %.
Lire l'article Ooreka

Ooreka vous en dit plus

Une fois les fausses idées sur les fonctionnaires écartées, nos guides pratiques répondent à toutes vos questions sur le statut d'agent de la fonction publique. 

Pour aller plus loin, Ooreka vous propose de découvrir ses astuces pour :

Vous pouvez également télécharger gratuitement nos guides pratiques :